LE MOYNET 360-6 « JUPITER » DE NOUVEAU EN VOL

Le Moynet 360-6 Jupiter a de nouveau pris l’air à Angers-Marcé, après de longues années de restauration dans les ateliers d’Espace Air Passion.

Ce bimoteur push-pull de 2 x 295 ch Continental est le résultat d’un projet d’avion d’affaires français mené par André Moynet, ingénieur aéronautique et ancien pilote du Normandie-Niemen, au début des années 1960, avec l’aide de Lucien Thiélès. Trois prototypes étaient nés de leurs travaux : le Moynet 360-4 quadriplace, de 2 x 200 ch, une seconde cellule destinée aux essais statiques, puis le 360-6 Jupiter, six places, seul exemplaire en état de vol aujourd’hui.

S’il n’eut pas de suite industrielle malheureusement, le Jupiter reste un bel avion, doté d’une aile très pure grâce à la formule push-pull et de performances tout bonnement époustouflantes : il vole sur un moteur mais mieux, peut décoller sur un moteur à la masse maxi comme cela a été prouvé par un vol sous contrôle d’huissier. Il offre ainsi une sécurité nettement supérieure à ces homologues de l’époque. Quant à ses performances, elles dépassent également allègrement celles admises en son temps.

Le F-BLKY, certifié et propriété d’André Moynet, a servi pendant quelques années à des vols privés puis en aéro-club avant d’être attribué au GPPA (Groupement pour la préservation du patrimoine aéronautique) d’Angers où il a été stocké. Dans les années 2000, après avoir été l’objet de premières intentions de restauration, le travail structuré a été organisé autour d’une équipe de restaurateurs expérimentés et compétents.

L’avion ne présentait pas de dommages irrémédiables, mais il devait être débarrassé de son matériel d’essais, encore à bord en partie, et entièrement révisé. Les réservoirs structuraux de carburant posaient quelques problèmes d’étanchéité et les ailes devaient recevoir une réparation complexe, qui fut effectuée dans les ateliers d’Airbus Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Un long et patient travail s’étalant sur plusieurs années a ensuite progressé avec une régularité remarquable jusqu’aux
récents premiers essais de moteurs, de roulage puis le nouveau premier vol, effectué fin juillet par Christian Ravel, responsable des archives au musée Espace Air Passion, seul pilote ayant les compétences pour ce type d’avion, sur lequel il avait effectué par le passé bon nombre d’heures d’instruction.

Un magnifique exemple de persévérance et de talent pour les bénévoles angevins…

RG

Photo Espace Air Passion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *