L’HISTOIRE DE L’EDELWEISS bientôt prête

L’ouvrage retraçant l’histoire du planeur SIREN Edelweiss est en voie de conclusion avec la mise en pages des derniers chapitres et annexes. Nos travaux nous ont conduits à dépasser allègrement les 80 pages prévues à l’origine, grâce à la contribution, d’ailleurs, de quelques amoureux de cette belle machine volante. Pour autant le prix annoncé ne sera pas modifié (28 € + port)

Ce sont ainsi des témoignages et des « photos de familles » inattendues et inédites qui se joignent à la documentation et à l’iconographie d’origine, dont une grande partie a été trouvée dans les archives d’Espace Air Passion, musée régional de l’Air à Angers-Marcé.

La date de sortie de l’ouvrage prévue pour la fin octobre sera donc tenue et, peut-être même un peu avancée si tout se déroule bien jusqu’aux opérations d’imprimerie. En attendant, voici quelques pages destinées à séduire ceux qui n’auraient pas encore réservé leur exemplaire.  En effet, en raison du petit tirage prévu de ce livre, il est préférable de réserver dès maintenant…

Réserver son exemplaire

LE cap 232 n°18 AU MUSÉE D’ANGERS

Le CAP 232 n° 18 Charlie Alpha, ancienne monture de l’Équipe de voltige de l’armée de l’Air (EVAA), vient de trouver sa place dans l’Espace Air Passion, à Angers-Marcé. Entré dans les collections du musée angevin il y a quelques années, il avait été stocké en attendant d’être exposé à l’admiration des visiteurs.

Jusqu’au début des années 1980, l’EVAA se présentait en compétition sur le célèbre CAP 20 de Mudry. Au début de l’année 1984, l’armée de l’Air demande à la société Mudry d’étudier un avion répondant aux exigences de la compétition moderne, pour remplacer les Cap 20 standard. Le Cap 230 voit ainsi le jour. Il participe au championnat du Monde 1986 sous les couleurs de l’Equipe de voltige de l’Armée de l’air et au championnat d’Europe 1987. En 1988, lors du championnat du Monde au Canada, nos pilotes ont remporté deux médailles d’or et trois de bronze.

La course à la puissance voit ensuite arriver le CAP 231 sur lequel en 1990 l’EVAA est championne du Monde. Puis en septembre 1999, l’EVAA est équipée de Cap 232, avion qu’elle gardera jusqu’en août 2005 avant de le remplacer par l’Extra 330 sur lequel elle se produit actuellement.

Le n°18 CA est une magnifique machine de voltige de 300 ch qui complète bien la présentation du CAP 10 n°6 déjà exposé dans le musée. Tous deux témoignent du talent de la regrettée maison Mudry, de Bernay (Eure) dont les avions ont accumulé les podiums dans les rencontres internationales.